Important Covid-19 information
Request a Demo

Current News

Préparation pour gâteau ou « traumatisme spirituel » ?



Une juge condamne une entreprise à indemniser une agence de certification casher pour avoir utilisé son logo sans droit.

En Ontario, une juge a condamné Adee Flour Mills, une entreprise qui vend des préparations pour gâteau, à verser 25 000 $ à la Commission de la Kacheroute (COR), la plus grande agence de certification casher au Canada, pour avoir utilisé son logo sans autorisation. La juge Lai-King Hum a expliqué que les représentations trompeuses de l'entreprise quant au respect des exigences judaïques étaient si graves qu'elles étaient susceptibles d'entraîner « un traumatisme spirituel ».

« La communauté juive prend ces habitudes alimentaires très au sérieux et a décidé d'accorder une confiance absolue envers la [Commission de la Kacheroute] pour maintenir des standards de contrôle élevés », a-t-elle déclaré.

Selon ce qu'a rapporté le National Post, le directeur général de COR, Richard Rabkin, a laissé entendre que les personnes de confession juive s'assurent « de respecter scrupuleusement ces principes ». De même, M. Rabkin a comparé les aliments non cacher à des « allergènes spirituels ».

Bien que ce type « d'incident » soit peu fréquent, consommer de la nourriture qui n'est pas conforme aux enseignements de la Torah peut s'avérer lourd de conséquences pour les personnes de foi judaïque. M. Rabkin a donc salué la décision de la juge Lai-King Hum et s'est dit satisfait de la réparation obtenue.