Traincan
HomeContact UsFAQ'sNews and InfoResourcesClient ListStudent Login

  Nouvelles
  

Le "shutdown" empêche une réponse efficace à une vague d'intoxication alimentaire

Le Monde.fr | 09.10.2013

Trois cents personnes victimes d'une intoxication alimentaire ont été recensées lundi 7 octobre aux Etats-Unis, alors que de nombreux laboratoires sanitaires sont fermés en raison du "shutdown".

Cette épidémie, vraisemblablement liée à la consommation de poulet, "tombe au pire moment pour les responsables de la santé publique. Ces derniers ne peuvent pas travailler dans leurs bureaux et laboratoires en raison de la suspension partielle du fonctionnement du gouvernement fédéral", a souligné Caroline Smith DeWaal, une responsable du Center for Science in the Public Interest (CSPI), un groupe influent de défense des consommateurs. 

Elle a ajouté que "le nombre de personnes que nous savons malades n'est que la partie émergée de l'iceberg". Pour le moment, la CSPI évoque l'hospitalisation de quelque 42 % des personnes malades.

"UN SCÉNARIO CAUCHEMARDESQUE"

Egalement inquiet, Eric Walker, le porte-parole de la représentante Louise Slaughter, une démocrate de l'Etat de New York, a déploré "un scénario cauchemardesque, pas seulement parce que le gouvernement fédéral est fermé, mais aussi en raison de la surutilisation des antibiotiques par les éleveurs. La fermeture des services fédéraux empêche aux agences d'assurer leur rôle de réglementation". 

L'alerte sanitaire a été lancée après le recensement de 278 cas dans 18 Etats indique un communiqué des services d'inspection et de sécurité alimentaire du département américain de l'agriculture (FSIS). Selon lui, cette intoxication serait liée à la consommation de poulets insuffisamment cuits produits par les établissements Foster Farms, situés en Californie. Ces derniers s'en défendent dans un communiqué : "S'ils sont conservés et cuits comme il se doit, nos poulets sont sûrs." Ils ont par ailleurs indiqué ne pas faire l'objet d'un rappel de leurs produits.

Les centres de contrôle et de préventions des maladies (CDC) ont rappelé mardi du personnel de façon à rouvrir un réseau de laboratoires chargés de la surveillance des intoxications alimentaires.