Traincan
HomeContact UsFAQ'sNews and InfoResourcesClient ListStudent Login

  News and Info
  

Une éclosion d'E. coli dans trois provinces serait liée à de la laitue romaine

lapresse.ca, publié le 12 décembre 2017

Les autorités sanitaires enquêtent dans trois provinces sur une éclosion de la bactérie E. coli liée à de la laitue romaine.

L'Agence de la santé publique du Canada indique mardi qu'en novembre, trois personnes ont été malades au Québec, cinq autres au Nouveau-Brunswick et 13 à Terre-Neuve-et-Labrador. Plusieurs d'entre elles ont indiqué qu'elles avaient mangé de la laitue romaine avant de tomber malades.

Dix des 21 personnes malades ont été hospitalisées, mais aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de cinq à 72 ans, et ce sont majoritairement des filles et des femmes.

L'Agence de la santé publique du Canada collabore avec Santé Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et les autorités provinciales de la santé publique afin de déterminer la provenance de la laitue romaine à laquelle les personnes malades ont été exposées.

Une infection à la bactérie E. coli peut causer notamment des nausées, des vomissements, des maux de tête, une légère fièvre, de violentes crampes d'estomac et des diarrhées liquides ou sanglantes.

L'Agence de la santé publique rappelle que les risques liés à cette infection bactérienne sont faibles, et que la plupart des symptômes disparaissent au bout de cinq à 10 jours. Il n'existe pas vraiment de traitement contre les infections à E. coli, autrement que de surveiller l'évolution de la maladie, assurer le confort du malade et éviter la déshydratation, rappelle l'agence. Certaines personnes seront cependant beaucoup plus malades, au point qu'il faudra les hospitaliser.